L’hôtel d’Escouloubre de Puymonbrun fut construit vers 1840-50 à proximité du Jardin Royal par Auguste Virebent(1792-1857). Il démontre la capacité de l’architecte à la composition symétrique sur une parcelle irrégulière. La qualité constructive est notamment visible sur la façade sur rue dans l’emploi de briques de terre et de cuissons différentes au service d’une écriture néo-classique. Le programme était classique : cuisine, écurie, domesticités et services à rez-de chaussée et entresol, les appartements de Monsieur au 1er étage et ceux de Madame au 2nd. C’est ce dernier que nous devions restaurer. Par élimination sélective nous sommes revenus au plus près des dispositifs de la spatialité de l’habité et des éléments de décor d’origine :
- mise en scène de la composition 7 / 3 / 2 / 1
- retrouver les longues distances d’enfilade d’axes et de portes
- rattrapage de direction dans les espaces de service
- double circulation aristocratique et domestique
- protection en alcôve
- dégagement des peintures d’origine sur les menuiseries intérieures
- mise en valeur des sols (chaque pièce avec un sol différent)
- restauration du décor « Virebent ».


Équipe: Rémi Papillault & Marion Sartre, architectes du patrimoine,