Cet espace vert a été conçu par Candilis et son agence Toulouse en avril 1969. Il s’intègre complètement au projet de Centre Culturel et Sportif Alban Minville dont il est le jardin à l’interface avec les premiers collectifs de grande hauteur de Bellefontaine Gauguin et Braque. La fusion entre logements, équipements et espaces publics est parfaitement illustrée dans cet espace restreint où les architectes ont pris grand soin du dessin. Cet espace public n’avait pas bougé depuis l’origine et, suite à quelques discussions, il a été reconnu comme lieu de mémoire. L’aménagement conserve, le tracé d’ensemble, les bancs organiques, le petit lac, les talutages et bien sur le beau mail de platane qui avait été transféré à l’origine d’un des châteaux du Mirail.


ÉQUIPE: AARP-architecte, Urbane-Paysage, Anne Péré, Samuel Rabiller
VP : Jean-Yves Vernin ; SEV, Alain Monfraix, Andrée Cazaubeon (bureau d’étude)
MAITRE D’OUVRAGE: Ville de Toulouse
Date : 2008-2009 Coût (estimation) : 460 000 euro ht