La mission de diagnostic, étude de faisabilité porte sur la restauration de la Tour Palmata dans le centre ancien de Gaillac. L’intérêt emblématique de cet ensemble s’est focalisé dès le XIXe siècle autour des peintures du XIIIe siècle de la partie supérieure de la tour représentant des chevaliers et laissant apparaître d’autres scènes masquées par des décors de plâtre aux niveaux inférieurs comme sur les murs adjacents. Cette tour comprend de très belles baies géminées de la salle haute aux chapiteaux historiés qui complètent cet ensemble remarquable inscrit aux titres des monuments historiques en 1927.
La mission comprenait 3 étapes :
- Un diagnostic archéologique, historique, architectural et pictural
- La rédaction d’un programme de conservation et de restauration
- L’identification de quatre scénarios de reconversion de l’édifice (Garantir la seule accessibilité des publics au site, la création d’un centre d’archives municipales, la création d’un centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine ou un scénario mixte incluant les scénarios 2 et 3.



Équipe: AARP architecte mandataire, Valérie Rousset archéologue du bâti, Atelier STOUFFS J.M, étude des peintures murales
Maître d'ouvrage: Ville de Gaillac
Coût des travaux: 2 284 000 000 €