D’après l’étude de l’archéologie du bâti réalisée par Valérie Rousset, la parcelle s’implante sur une partie de la première cathédrale d’Albi. On remarque alors la présence d’éléments de son cloître au Nord-Est de la maison principale, ainsi que sur le mur Nord des dépendances donnant sur le Palais de la Berbie. Des sondages ont été réalisés dans le cadre des études afin de déterminer le niveau minimum du sol de la nef de cette première cathédrale.
Le projet comprend :
- le réaménagement du garage qui maintient une place de stationnement ;
- la mise en valeur paysagée de l’allée Ouest ainsi que la mise en oeuvre d’une pergola ;
- la réouverture de l’arcade de la façade Ouest avec mise en oeuvre d’une menuiserie extérieure ;
- la création d’un bassin de nage avec aménagement de ses abords et mise en valeur du jardin;
- le réaménagement en cuisine d’été de l’ancien atelier situé dans la partie Ouest des dépendances ;
- la création d’une pergola sur la toiture terrasse de l’actuel atelier et la réalisation d’un escalier pour y accéder.



Équipe: AARP architecte du patrimoine, Marion Sartre architecte, Bulle Chaulliac paysagiste, Valerie Rousset archéologue
Maître d'ouvrage: privé
Coût des travaux: 140 000 €