Le concours proposait de légitimer l’arrivée d’un nouveau groupe scolaire dans le plan d’ensemble de la ville. Or en partant de l’existant de la ville et de son histoire, nous sommes arrivés à une conclusion différente. Nous avons proposé une stratégie ouverte de placements d’équipements en fonction de grands enjeux urbains : la mise en valeur des ports, l’utilisation des chemins agricoles, un contournement vert et l’ouverture au fleuve.
Les petites villes souffrent d’un manque de plan et du coup prennent l’étalement urbain comme il vient.
Un comble pour une bastide dont le plan date du 13ème siècle et qui a été appliqué jusque dans les années 1960. Notre ambition était donc juste de retrouver et prolonger le plan des moines de Grandselve.

Équipe: Rémi Papillault (architecte), Lionel Machonin (architecte associé),
Juliette Favaron (paysagiste)
Maître d'ouvrage : VILLE DE GRENADE, CAUE 31, APUMP, ENSAT, OAMP


BIBLIOGRAPHIE
« Des projets pour Grenade sur Garonne contre l’étalement urbain », Plan Libre, octobre 2002