La résidentialisation de l’immeuble Tourasse s’établit autour de plusieurs pistes comme la définition de la limite privé public, la lisibilité des entrées, la sécurisation des voitures, la multiplication des liens verticaux, le paysagement du devant d’immeuble et la gestion des ordures ménagères. Nous essayons de donner ici une façade avant de représentation et une façade arrière plus domestique. Un cheminement de quartier au travers de l’immeuble posait l’intéressante question de la persistance des usages et des traces.


ÉQUIPE: AARP-architecte, SETI (bureau d’étude)
MAITRE D’OUVRAGE: Patrimoine Languedocienne