Basso Cambo devait être le cœur du quartier du Mirail ( les cinq quartiers) suite au changement de municipalité et à la crise de 1973 le projet fut abandonné, revu à la baisse pour n’être plus qu’un centre commercial aujourd’hui discount sans lien avec le reste de la ville. Le métro change la donne à l’heure de l’urbanisme durable.

ÉQUIPE: AARP-architecte
MAITRE D’OUVRAGE: Ville de Toulouse