Au Mirail, sur un délaissé du plan d’urbanisme de Candilis dans le quartier de Basso-Cambo, le long de l’Avenue Lavergne cet immeuble se veut d’abord être une petite réparation urbaine, permettant une couture pour intensifier une vacuité en jouant principalement sur :
- donner une intimité à l’espace commun d’une résidence qui n’est pour l’instant qu’un parking
- qualifier l’espace public d’un rond point et d’une voie sans âme
- intervenir sur une friche qui attend depuis trente ans un immeuble de 40 logements qui ne viendra plus.
Ce programme de 14 logements HLM est composé d’un volume général en R+4 posé sur pilotis qui dégage au rez-de-chaussée une série de boites actives ayant chacune une écriture et une affectation particulière : hall vitré, stationnement dedans-dehors, local vélos et locaux techniques végétalisés.
Aux étages les logements ouvrent largement sur des loggias brise-soleils plein sud.
Autour de l’immeuble, en partage avec la résidence voisine, l’espace est planté de paulownias, de haies basses, de glycine et de vigne vierge. L’alignement d’arbres existant au sud de la parcelle est préservé et renforcé par une végétation basse qui fera limite tout en préservant une continuité visuelle.
L’idée est ici de construire avec l’autre pour rester dans l’esprit d’ouverture du quartier du Mirail.


Équipe: AARP-architecte, Lionel Machonin (chef de projet), Géraldine Schlosser (assistante HQE), SLH (bureau d’étude), S0COTEC (Bureau de contrôle)
Maître d'ouvrage: Habitat Toulouse
Date de réalisation: 2010-2011
SHON: 1075m2 Coût: 1,2 Million d’Euros