Il ne s’agit pas ici d’un cours censé dresser une grande fresque de «la cité à travers l’histoire», mais en partant de problématiques précises, d’imaginer un enseignement qui permettra à l’étudiant de connaître et de positionner dans le temps les grande théories et doctrines sur la ville au XX° siècle. L’articulation des temporalités «projectuelles» de la ville sont au coeur de notre réflexion : comment les concepteurs ont intégré la contrainte du temps, passé, présent, futur, dans leur projet ?
En prolongation du cours de théories et doctrines il s’agit pour l’étudiant de prendre conscience et d’analyser l’itération pratique-théorie autour du lien ville-architecture. L’hypothèse de ce TD est que derrière chaque morceau de ville, derrière chaque pièce urbaine, il y aurait une ou des théories sous-jacentes.
A partir d’un corpus de projets de villes réalisés dans les dernières décennies localement et internationalement, analyser l’articulation ville-architecture en retrouvant la ou les théories qui en seraient les points de départ : de remonter de la pratique vers la théorie. Le corpus sera constitué de morceaux de ville de taille suffisamment importante dont il faudra analyser les caractéristiques principales (formes urbaines, formes sociales), retrouver la règle (en lien avec le cours de droit) et la théorisation d’origine. Les résultats sont rapprochés des territoires urbains communs travaillés en projet.

(2ème semestre, 16h) Création de cet enseignement de 4ème année. Cours magistraux et travaux dirigés