La construction d’un sanatorium près d’Ifrane fut décidée en 1945. Ce sont les architectes J. Sage, Roussin et Secret, qui en furent les architectes dans la rigueur de l’architecture d’Auguste Perret, le célèbre bâtisseur du Havre. Un bâtiment axé autour des espaces communs, de cinéma et de restauration avec de part et d’autres les ailes des chambres qui pouvaient accueillir plus de 200 malades. Ce bâtiment fut nommé Sanatorium Helios, puis Sanatorium Maurice Bonjean du nom du médecin qui fut chef du service de l’hygiène et de l’assistance publique à Rabat. Il prit finalement le nom du village voisin de Ben Smim.
En partant des qualités de cet édifice patrimonial nous proposons un hôtel qui s’inscrivent dans le paysage en respectant les critères de Haute Qualité Environnementale (HQE) en termes d’énergie, d’accessibilité et de respect de l’environnement.
A rez-de-chaussée on trouve les espaces d’accueil organisés autour d’un grand hall et d’un salon de réception.
Au rez-de-jardin la piscine, la balnéothérapie et la salle de sport et de musculation ouvrent sur de grandes terrasses ménageant sur l’arrière un hammam.
Aux étages se trouvent les 113 chambres autour d’une grande suite royale qui accueille un musée d’art islamique.
Les baies vitrées des restaurants du dernier étage ouvrent sur de grandes terrasses qui dominent le grand paysage du Moyen-Atlas.
Un bar et un salon de musique vitrés regardent l'Atlas.


Équipe: AARP (architecte mandataire) Bulle Chaulliac (paysagiste)
Maître d'ouvrage: privé